Previous Suivant
Launch of the Mami Wata webinar series Date : 23rd to 27th of April 2018 Venue : Assinie, Côte d'Ivoire For more informations please visit mamiwataproject.org...

Abidjan - Une baleine s’est échouée dans la nuit de samedi 07 à dimanche 08 avril 2018 sur la plage d’Aného à 50 km de Lomé (Togo).  Le cétacé de 8m30 de long et de 3m10 de large a été découvert par les populations environnantes le dimanche matin.


Photo: Abidjan Convention Secretariat

Les communautés riveraines ont découpé le cétacé à la machette pour le consommer. Il s’agit là d’un comportement à risques, les services compétents n’étant pas intervenus pour établir les causes de l’échouage et déterminer si le poisson était propre à la consommation.

C’est pour la Convention d’Abidjan l’occasion de mettre, en garde les communautés côtières contre la consommation de la chair de baleines échouées. Les baleines sont très souvent exposées aux contaminants et métaux lourds qui s’avèrent très dangereux pour la santé des humains.

M. André Johnson, ministre de l’Environnement et des Ressources forestières s’est rendu sur les lieux afin de s’enquérir de la situation.  Il a condamné l’attitude des communautés riveraines d’Aného et rappelé que les baleines sont des espèces protégées au niveau international.

Les baleines sont considérées comme espèces menacées d’extinction (pour certaines sous-espèces) et bénéficient à ce titre d’une attention particulière.  Elles sont souvent victimes d’accidents avec des bateaux, des embarcations motorisées et/ou d’autres machines flottantes. La pollution des océans constitue également une menace directe pour la survie de l’espèce.

Plusieurs organisations non gouvernementales au niveau national s’activent dans le domaine de la protection des baleines et autres animaux marins inscrits sur la liste rouge de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN). Read in English