Skip to main content

La Côte d’Ivoire déclare Grand-Béréby première Aire Marine Protégée (AMP) du pays

Grand-Béréby, 21 décembre 2020 – La Côte d’Ivoire a érigé ce lundi la zone de Grand-Béréby comme première Aire Marine Protégée (AMP) du pays. La déclaration a été faite par M. Joseph Séka SEKA, Ministre Ivoirien de l’Environnement et du Développement Durable, représentant le Premier Ministre de la Côte d’Ivoire, parrain de la cérémonie.

 

La cérémonie s’est déroulée en présence de M. Philippe LÉGRÉ, Ministre chargé des Affaires maritimes, Mme l’Ambassadeur Maria Leissner, représentant le gouvernement Suédois, M. Philippe Poinsot coordonnateur résident du système des Nations Unies en Côte d’Ivoire et des autorités administratives de la région.

 

Pour M. Abou Bamba, Secrétaire Exécutif de la Convention d’Abidjan pour les océans et Coordinateur Régional du Plan d’Action du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) en Afrique de l’Ouest, du Centre et du Sud : « c’est avec beaucoup de satisfaction que nous assistons à cet évènement qui changera à jamais l’histoire de ce pays. Cette AMP de Grand Béréby permettra de débloquer le potentiel économique de la région et de contribuer au développement économique de la Côte d’Ivoire ».

 

Maria Lessner, Ambassadeur, représentant le gouvernement Suédois a, pour sa part, exprimé sa joie et a insisté sur l’implication des femmes dans ce projet de préservation : « l’inclusion de la femme dans ce projet est très importante et est en lien avec les priorités du gouvernement Suédois ».

 

La Convention d’Abidjan se réjouit de cet évènement historique qui marque le début d’une ère nouvelle en matière de conservation en Côte d’Ivoire. Fruit d’une mobilisation de plus de 7 années sous la coordination de la Convention d’Abidjan, l’AMP de Grand-Béreby est un exemple de partenariat mutuellement avantageux. Elle allie besoins des communautés locales et nécessité de conserver la biodiversité dans une région connue pour être une zone de ponte des tortues marines et de migration de grands mammifères.

 

Depuis 2018, la Convention d’Abidjan a mené des missions d’études et d’évaluation avec le soutien principal du gouvernement Suédois et a proposé la création d’un réseau de 5 Aires Marines Protégées : (i) l’embouchure du fleuve Cavally entre la Côte d’Ivoire et le Libéria (ii) Grand-Bereby (iii) Parc National d’Azagny (iv) la zone côtière transfrontalière Côte d’Ivoire-Ghana et (v) la Forêt classée de Dassioko dans la région de Grand-Lahou.

 

L’identification de ces 5 sites répond à une volonté de s’assurer que chaque région située sur le littoral ivoirien dispose au moins d’une aire marine protégée dans des conditions permettant une gestion partagée des ressources marines et côtières situées aux frontières maritimes entre la Côte d’Ivoire, le Libéria et le Ghana.

 

L’Aire Marine Protégée de Grand-Béréby couvre une superficie totale d’environ 2600 Km² sur le littoral ivoirien allant de Kablaké Wapo à l’Ouest à Petit Digboué à l’Est de la région y compris les villages de Pitiké, Mani, Roc, Dawa, Ouro, Dosso, Takoro et Ménolé.

 

Elle a pour mission d’assurer la conservation de la diversité écologique et génétique de la région (tortues, requins, oiseaux de mer), la promotion de la recherche scientifique, l’éducation et la récréation, le développement de l’écotourisme, la pêche durable et l’amélioration des conditions de vie des communautés riveraines.

 

L’Aire Marine Protégée de Grand-Béréby vient, comme un présent fait non seulement aux populations de la région, mais aussi au monde entier à la veille des fêtes de fin d’année.

 

Note aux éditeurs : La Convention relative à la coopération en matière de protection, de gestion et de mise en valeur du milieu marin et des zones côtières de la Côte Atlantique et de la Région de l’Afrique de l’Ouest, du Centre et du Sud - en abrégé – Convention d’Abidjan est un programme des mers régionales de l’ONU Environnement. Elle constitue le cadre juridique global pour tout programme lié au milieu marin et côtier ainsi que des ressources marines du versant atlantique de l’Afrique.

 

Une Aire Marine Protégée est : « Un espace géographique clairement défini, reconnu, consacré et géré, par tout moyen efficace, juridique ou autre, afin d’assurer à long terme la conservation de la nature ainsi que les services écosystémiques et les valeurs sociales et historico-culturelles qui lui sont associés ». En d’autres termes une Aire Marine protégée (AMP) est une zone marine (côtière et au large) qui est établie pour protéger des ressources naturelles, culturelles, sociales et économiques d’un endroit particulier.

 

 

Vanessa Ahouadjiro

 

© 2019 Abidjan Convention. All rights reserved.